Rendre les jeunes autonomes grâce à une éducation de qualité et au sport

Le projet vise à fournir des bourses complètes à 35 étudiants de familles défavorisées, sur cinq ans, à la LEAD Monrovia Football Academy. Les boursiers sont des étudiants-athlètes qui font preuve de capacités de leadership en classe et sur le terrain, excellent dans leurs études, participent régulièrement à des services communautaires et incarnent quotidiennement les valeurs fondamentales de LEAD MFA. Les étudiants vivent sur place, avec un petit-déjeuner et des cours théoriques le matin, un déjeuner en début d'après-midi, un entraînement de football et des compétences de vie en fin d'après-midi, et un dîner et une salle d'étude le soir. Ces activités permettront à 35 futurs dirigeants de développer des compétences en matière de leadership, d'études et de football. Le projet vise également à offrir un environnement d'apprentissage sûr, confortable et sain, grâce à la fourniture de produits d'hygiène personnelle et menstruelle, à 100 jeunes élèves. Il comprend également la mise en place et la maintenance d'un système d'approvisionnement en eau durable et écologique, sous la forme d'un système de collecte des eaux de pluie, sur le campus de LEAD MFA.

LEAD MFA est une ONG internationale enregistrée aux États-Unis et au Liberia. Sa mission est d'aider les jeunes talentueux en leur proposant des cours théoriques, des entraînements de football et des cours de préparation à la vie quotidienne afin d'améliorer leurs résultats scolaires, de faire tomber les barrières entre les sexes et de préparer les étudiants à apporter des changements positifs au Liberia.

 


Actualités

Type

Éducation / Environnement

Durée

Juin 2021 - Mai 2026

Lieu

Monrovia / Liberia

Avec qui

LEAD MFA

Site internet

www.monroviafa.com

Liberia

Population
5 millions (2016)

Revenu par habitant
USD 580/an (2019)

Taux de pauvreté *
50.9 % (2016)

Taux d'alphabétisation
48 % (2017)

Indice de développement humain
175e sur 189 pays (2017)

Le Liberia a été l'un des pays les plus durement touchés par Ebola en 2014, le virus ayant gravement affecté les systèmes de santé et dévasté l'économie. Malgré ses abondantes richesses naturelles, largement inexploitées, et sa situation géographique favorable, le Liberia fait partie des pays les plus pauvres du monde. Le pays est actuellement confronté à une série de chocs endogènes, encore exacerbés par l'impact de Covid-19, et qui sont en grande partie dus à la dépréciation de la monnaie, à la diminution de l'aide extérieure, à la faible génération de recettes intérieures et aux ajustements limités des dépenses. L'insécurité alimentaire est généralisée et on estime à 1,6 million le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire modérée ou sévère. 63% de la population, les femmes étant les plus touchées, est en situation de pauvreté multidimensionnelle, 30% des enfants de moins de cinq ans souffrent d'un retard de croissance et 3% de malnutrition aiguë. Si les ménages pauvres sont fortement concentrés dans les zones rurales, la pauvreté urbaine constitue également un défi important. Les disparités régionales et entre zones urbaines et rurales en matière de taux de pauvreté se sont accentuées à la suite de la crise d'Ebola et de l'effondrement des prix mondiaux des produits de base.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.