Promouvoir l'accès aux services de santé sexuelle et reproductive

Le projet mené par CHASE Africa, dans le comté de Narok, dans la région de Maasai Mara au Kenya, vise à promouvoir l'accès des adolescents et des jeunes aux connaissances, aux informations et aux services en matière de santé sexuelle et reproductive. Son deuxième objectif est de sensibiliser les communautés et de les inciter à prévenir les mariages précoces, la violence sexuelle (y compris les MGF) et les abus envers les enfants.  Plus précisément, le projet comprend la construction et l'équipement d'un centre pour les jeunes, au sein d'un établissement de santé bien établi, le centre de santé Talek, ce qui permettre d’assurer sa pérennité. Des conseils, des services et des informations sur la santé sexuelle et reproductive seront fournis à 2’000 adolescents. En outre, 1’800 écoliers du comté auront accès aux services fournis par le centre et 2’500 membres de la communauté seront sensibilisés aux droits des enfants et des adolescents et à l'importance de l'éducation pour les filles. Le projet comprend également des événements de rites de passage alternatifs pour 50 filles.

Fondée en 2000, CHASE Africa est une organisation caritative enregistrée au Royaume-Uni qui se consacre à permettre aux femmes, aux filles, aux hommes et aux garçons des régions reculées d'accéder aux soins de santé primaires, de choisir le moment, le nombre et l'espacement de leurs enfants et de gérer leurs ressources naturelles de manière durable.


Actualités

Type

Éducation / Santé / Environnement

Durée

Mars 2021 - Février 2023

Lieu

Comté du Narok / Kenya

Avec qui

CHASE Africa

Site internet

www.chaseafrica.co.uk

Kenya

Population
49,7 millions (2017)

Revenu par habitant
1,460 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
36 % (2015)

Taux d'alphabétisation
79 % (2016)

Indice de développement humain
142e sur 189 pays (2018)

La situation macroéconomique du Kenya a progressé au cours de la dernière décennie, améliorant le bien-être de sa population. Toutefois, un quart de cette population vit dans un habitat urbain informel, dans des régions rurales arides et semi-arides et reste vulnérable à la pauvreté, aux conflits, au sous-développement structurel et aux maladies. Même si la pauvreté absolue a globalement diminué au niveau national, elle reste élevée comparée aux pays voisins. La scolarisation primaire a atteint 100 %. L’accès aux services domestiques comme l’électricité, une eau potable et des sanitaires, ne cesse de s’améliorer, même si la couverture reste faible (respectivement 23 %, 47 % et 33 %). Le chômage des jeunes et la vulnérabilité au changement climatique restent des défis majeurs.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.