Un centre d'éducation et d'apprentissage

Le projet vise à fournir une éducation non formelle aux enfants syriens réfugiés à Arsal. Il fournira également des connaissances académiques, des formations professionnelles et un soutien psychosocial aux jeunes et aux femmes réfugiés. Plus précisément, il offrira à 208 enfants non scolarisés une éducation non formelle, à 192 jeunes adolescents un programme d'acquisition de connaissances et de compétences et à 192 femmes un programme d'autonomisation. SB Overseas offrira également une formation de rattrapage sur le terrain aux enseignants et aux formateurs du centre Arsal.

SB Overseas est une organisation à but non lucratif basée en Belgique qui se consacre à l'aide humanitaire aux réfugiés et aux victimes de conflits. Au Liban, sa mission est de fournir une éducation, un soutien psychosocial et une aide d'urgence aux réfugiés syriens.


Actualités

Type

Éducation

Durée

Janvier 2020 - décembre 2020

Lieu

Arsal / Liban

Avec qui

SB Overseas

Site internet

www.sboverseas.org

Liban

Population
6,8 millions (2018)

Revenu par habitant
7’920 USD/an (2018)

Taux de pauvreté *
27 % (2010)

Taux d'alphabétisation
94 % (2016)

Indice de développement humain
82eme pays sur 189 (2018)

Le Liban a la plus forte présence de réfugiés par habitant, avec 1,5 million de Syriens, soit plus d’un quart de la population libanaise. La crise syrienne a un impact négatif sur le tissu économique et social du Liban, mettant à rude épreuve ses finances publiques, la prestation des services et l’environnement. Bien qu’il soit considéré comme un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieur, la pauvreté et l’inégalité des revenus demeurent élevées, avec de grandes disparités entre les régions. Une forte hausse de l’inflation en 2018, qui a atteint une moyenne de 6,1 pour l’année, a aggravé l’effet régressif sur les familles à faible revenu et les personnes âgées de la société. Le secteur agricole est fragile en raison de sa faible productivité et maigre rentabilité, avec plus de 80% des besoins alimentaires du pays importé. 34 % des réfugiés syriens sont dans une situation d’insécurité alimentaire modérée à sévère. Beaucoup de familles sortent leurs enfants de l’école et les envoient travailler. 24 % des filles syriennes âgées de 15 à 17 ans sont mariées, soit quatre fois plus qu’avant la guerre en Syrie.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.