Un meilleur accès à des livres de qualité

Ce projet de trois ans vise à améliorer l'accès à des livres de qualité en langue française pour les élèves des écoles des gouvernorats les plus vulnérables de Tunisie. Biblionef prévoit d'ouvrir 6 médiathèques régionales, deux par an, améliorant l'accès à la lecture pour 15‘000 enfants des écoles primaires et secondaires du système d'éducation publique. Le personnel chargé de la gestion et de l'animation des 6 médiathèques recevra une formation. Un soutien et une formation continus seront également fournis aux médiathèques et aux autres bibliothèques déjà établies.

Biblionef est une ONG française fondée en 1992. Sa mission est de faciliter l'accès aux livres et à la lecture en français pour les enfants et les adolescents défavorisés et vulnérables, en les aidant à développer les bases de la connaissance et de l'éducation auxquelles toute personne a droit, en leur offrant les clés de leur avenir.


Actualités

Type

Éducation

Durée

A0ût 2020 - juillet 2023

Lieu

Tunisie

Site internet

https://biblionef.fr/

Tunisie

Population
11.6 million (2018)

Revenu par habitant
$ 3,500 /an (2018)

Taux de pauvreté *
15% (2015)

Taux d'alphabétisation
79% (2014)

Indice de développement humain
96e sur 189 pays (2018)

Depuis 2011, la Tunisie progresse avec succè vers un système de gouvernance démocratique. Bien que le PIB du pays ait doublé au cours des dix dernières années, les zones rurales sont toujours enlisées dans la pauvreté. La majorité de la croissance économique est localisée dans les communautés côtières et urbaines, les deux tiers de la population pauvre du pays vivant dans des zones rurales et agraires.  Une fois la nouvelle démocratie en place en 2011, le gouvernement a mis en œuvre des programmes visant à améliorer le statut national de l'éducation, des soins de santé et des infrastructures, avec des résultats tangibles. Mais les disparités sont restées importantes, avec un taux de pauvreté pouvant atteindre 30 % plus élevé dans certaines régions rurales. Près de la moitié de la population pauvre vit sans eau ni électricité. Le nombre de femmes recevant des soins prénataux est inférieur de 35 % dans les zones rurales, et les taux de mortalité infantile sont nettement plus élevés. Le taux d'abandon scolaire dans l'enseignement primaire reste d'environ 50 % pour l'ensemble du pays, ce qui est attribué de manière disproportionnée aux enfants vivant dans la pauvreté, et en particulier aux filles des zones rurales.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.