Soutenir les personnes souffrant de troubles mentaux

Le projet vise à augmenter durablement les revenus des personnes souffrant de troubles mentaux et d'épilepsie, ainsi que de leurs soignants et de leurs familles, en améliorant leurs moyens de subsistance. Plus précisément, 179 personnes souffrant de troubles mentaux et/ou d’épilepsie, organisés en groupes d'entraide, seront soutenus afin qu'ils puissent développer des activités génératrices de revenus. Ils recevront une formation de base en gestion financière, en marketing et en tenue de registres. Les membres des groupes d'entraide seront aidés à créer et à maintenir des associations villageoises d'épargne et de crédit. En outre, une formation à la gestion des groupes d'entraide, aux processus de prise de décision, au plaidoyer et à la surveillance des droits de l'homme sera dispensée.

Network4Africa est une organisation caritative enregistrée au Royaume-Uni qui travaille avec les communautés d'Afrique subsaharienne à la suite de conflits et de génocides, aidant les survivants oubliés par le monde après la fin des combats et le passage des secours.


Actualités

Type

Éducation / Développement communautaire

Durée

Juillet 2021 - Juin 2024

Lieu

Port Loko / Sierra Leone

Avec qui

Network4Africa

Health Poverty Action

Site internet

https://network4africa.org/

https://www.healthpovertyaction.org/

Sierra Leone

Population
7,6 millions (2017)

Revenu par habitant
510 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
53 % (2011)

Taux d'alphabétisation
32 % (2016)

Indice de développement humain
184e pays sur 189 (2018)

La Sierra Leone a fait des progrès considérables depuis la fin de la guerre civile, en 2002, en consolidant la paix et la démocratie et en améliorant ses indicateurs de développement. Le gouvernement de Sierra Leone a mis en œuvre en priorité des réformes visant à limiter la corruption, à fournir des soins de santé et à améliorer les transports, l’énergie et les infrastructures de santé publique. Malgré ces importants résultats politiques et socioéconomiques, les taux de mortalité maternelle et infantile restent parmi les pires du monde. La pauvreté reste fortement concentrée dans les régions rurales et dans les zones urbaines autour de Freetown. Le sous-emploi reste une difficulté et se fait particulièrement ressentir dans les zones rurales, aggravé par un niveau élevé d’illettrisme. L’épidémie d’Ébola en 2014 a en outre fait peser une immense pression sur des systèmes de santé déjà fragiles.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.