Programme de soutien aux jeunes filles

Le projet vise à soutenir les jeunes filles vulnérables, non scolarisées et marginalisées à l’école, afin qu’elles puissent accéder à une éducation de qualité et à des compétences professionnelles dans le but d'améliorer leur qualité de vie. Plus spécifiquement : Soixante filles vulnérables qui ne sont pas scolarisées seront inscrites à l’école primaire Gentiana pour suivre une éducation primaire de base ; Dix filles brillantes  mais marginalisées venant du milieu urbain seront parrainées pour accéder à  l’école secondaire ; Quinze filles marginalisées ayant des notes inférieures à la moyenne et des jeunes mères célibataires seront soutenues afin d'aller à l’école primair ; huit filles brillantes marginalisées seront parainées pour acéder à l’université (frais de scolarité, hébergement, transport, papeterie et autres dépenses).

 

Fondée en 1996, l'école primaire Gentiana est une institution privée à but non lucratif indépendante de toute appartenance religieuse et politique. L'école est une oasis située au cœur du bidonville Kabiria ; deuxième maison pour certains élèves, elle est le premier foyer pour la plupart d'entre eux.

Type

Éducation

Durée

Janvier 2019 - Mars 2024

Lieu

Nairobi / Kenya

Avec qui

Gentiana Development Network

Site internet

gentianaschool.org/

Kenya

Population
49,7 millions (2017)

Revenu par habitant
1,460 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
36 % (2015)

Taux d'alphabétisation
79 % (2016)

Indice de développement humain
142e sur 189 pays (2018)

La situation macroéconomique du Kenya a progressé au cours de la dernière décennie, améliorant le bien-être de sa population. Toutefois, un quart de cette population vit dans un habitat urbain informel, dans des régions rurales arides et semi-arides et reste vulnérable à la pauvreté, aux conflits, au sous-développement structurel et aux maladies. Même si la pauvreté absolue a globalement diminué au niveau national, elle reste élevée comparée aux pays voisins. La scolarisation primaire a atteint 100 %. L’accès aux services domestiques comme l’électricité, une eau potable et des sanitaires, ne cesse de s’améliorer, même si la couverture reste faible (respectivement 23 %, 47 % et 33 %). Le chômage des jeunes et la vulnérabilité au changement climatique restent des défis majeurs.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.