Education nutritionnelle pour les enfants

Le projet vise à fournir une éducation nutritionnelle aux gardiens d’enfants et à soutenir des interventions en cas de malnutrition aiguë sévère et modérée, à Senkoase, au Lesotho. Les parents et gardiens, issus de six centres de ressources agricoles sélectionnés en collaboration avec le ministère de l'agriculture et de la sécurité alimentaire, recevront une formation sur la nutrition, la santé et l'alimentation des enfants. En collaboration avec un nutritionniste, le personnel de TTL donnera des conférences mensuelles à 500 mères, accompagnées de démonstrations culinaires d'une recette composée d'ingrédients d'origine locale. Les enfants malnutris seront inscrits au programme de suivi de TTL. Le personnel effectuera des visites individuelles à domicile pour évaluer en permanence l'état de santé de l'enfant et lui fournir chaque mois des colis alimentaires équilibrés, composés de Nutri-Plenty, ainsi que des produits d'hygiène. Un abri temporaire et des soins pédiatriques individualisés seront fournis aux enfants dont l'état de santé est critique. 90 % des enfants orientés vers la maison sécurisée TTL seront réunis avec leur famille une fois qu'ils auront atteint des conditions de santé stables.

Fondé en 2004, Touching Tiny Lives est une ONG enregistrée au Lesotho. Sa mission est d'assister les enfants vulnérables et orphelins du SIDA, ainsi qu^à ceux affectés par la malnutrition.

 


Actualités

Type

Éducation / Santé

Durée

Janvier 2021 - décembre 2022

Lieu

Senkoase / Lesotho / Lesotho

Avec qui

Touching Tiny Lives

Site internet

www.touchingtinylives.org/

Lesotho

Population
2,23 millions (2017)

Revenu par habitant
1,210 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
53 % (2017)

Taux d'alphabétisation
77 % (2016)

Indice de développement humain
159e pays sur 189 (2018)

Ces vingt dernières années, le Lesotho a fait peu de progrès dans sa lutte contre la pauvreté, son taux passant de 60 % (2002) à 53 % (2018). Une pauvreté et une inégalité élevées, associées à un fort taux de chômage (28 %), sont exacerbées par le manque d’infrastructures et un climat rude dans les régions de montagne. Le principal défi du Lesotho reste la prévalence élevée du VIH/Sida (une personne sur 4 dans la population adulte) et de sa coépidémie, la tuberculose. 40 % des enfants souffrent de malnutrition chronique et un sur dix ne survit pas après 5 ans. Même si les allocations budgétaires s’élèvent à près de 9 % du PIB, cela ne se traduit pas par une amélioration des résultats en termes de santé. De même, malgré d’importantes dépenses publiques consacrées à l’éducation, les résultats dans ce domaine restent faibles, notamment en matière d’accès équitable. L’agriculture vivrière reste la principale source de revenu, mais son importance et son ampleur déclinent. Le quintile le plus pauvre est le plus touché.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.