Des bourses d'études secondaires

Le projet vise à offrir à 25 jeunes à fort potentiel, vivant dans le bidonville, une éducation secondaire et les compétences personnelles et professionnelles leur permettant de contribuer positivement à la société et de sortir définitivement de la pauvreté. A chaque congé scolaire, les élèves devront participer à un programme parascolaire comprenant des cours en entrepreneuriat et compétences utiles pour les petites entreprises, des leçons sur la rédaction de cv. et les techniques d’entretien, sur la sexualité et la santé reproductive, ainsi que des séances de travail sur l’estime de soi et la motivation. Après avoir obtenu leurs diplômes, les jeunes suivront trois mois de formation en informatique et auront la possibilité de participer à des stages en entreprise d’une durée de 2 semaines à 4 mois, leur permettant d’acquérir une expérience professionnelle et de découvrir des métiers potentiels.

L’ONG:
CMETrust (Canada Mathare Education Trust) est une organisation caritative canadienne créée en 2006. Elle vise à faciliter l’accès à l’éducation des jeunes vulnérables du bidonville de Mathare, Nairobi, Kenya, afin qu’ils puissent changer positivement leur vie et celle de leur famille.

Type

Éducation

Durée

Janvier 2018 – décembre 2022

Lieu

Kenya

Avec qui

CMETrust (Canada Mathare Education Trust)

Site internet

www.cmetrust.org

 

Kenya

Population
49,7 millions (2017)

Revenu par habitant
1,460 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
36 % (2015)

Taux d'alphabétisation
79 % (2016)

Indice de développement humain
142e sur 189 pays (2018)

La situation macroéconomique du Kenya a progressé au cours de la dernière décennie, améliorant le bien-être de sa population. Toutefois, un quart de cette population vit dans un habitat urbain informel, dans des régions rurales arides et semi-arides et reste vulnérable à la pauvreté, aux conflits, au sous-développement structurel et aux maladies. Même si la pauvreté absolue a globalement diminué au niveau national, elle reste élevée comparée aux pays voisins. La scolarisation primaire a atteint 100 %. L’accès aux services domestiques comme l’électricité, une eau potable et des sanitaires, ne cesse de s’améliorer, même si la couverture reste faible (respectivement 23 %, 47 % et 33 %). Le chômage des jeunes et la vulnérabilité au changement climatique restent des défis majeurs.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.