De l’enseignement secondaire pour des enfants défavorisés

Le projet vise à permettre à 50 enfants kenyans défavorisés d’accéder à une éducation secondaire. Quarante garçons et filles seront sélectionnés parmi 10 comtés du Kenya, sur la base de leurs résultats à l'école primaire et leurs antécédents familiaux. Le projet comprend des bourses pour les frais de scolarité, une formation en leadership et un soutien psychosocial. Cette formation complémentaire vise à donner aux enfants la confiance nécessaire pour construire leur avenir en grandissant.

The Hilde Back Education Fund (HBEF) est une organisation à but non lucratif fondée en 2001 par Chris Mburu. L’association est nommée après sa bienfaitrice, Mme Hilde Back, qui a parrainé son éducation dans les années 70 et 80, lui permettant de terminer l’école, aller à l’université et devenir un avocat des droits de l'homme couronné de succès. HBEF offre des bourses, une formation en leadership et un soutien psychosocial aux enfants défavorisés leur permettant de terminer leurs études secondaires.

Test crédit photo


Actualités

Type

Éducation

Durée

Janvier 2019 – décembre 2021

Lieu

Kenya

Avec qui

The Hilde Back Education Fund (HBEF) 

Site internet

www.hildebackeducationfund.com

Kenya

Population
49,7 millions (2017)

Revenu par habitant
1,460 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
36 % (2015)

Taux d'alphabétisation
79 % (2016)

Indice de développement humain
142e sur 189 pays (2018)

La situation macroéconomique du Kenya a progressé au cours de la dernière décennie, améliorant le bien-être de sa population. Toutefois, un quart de cette population vit dans un habitat urbain informel, dans des régions rurales arides et semi-arides et reste vulnérable à la pauvreté, aux conflits, au sous-développement structurel et aux maladies. Même si la pauvreté absolue a globalement diminué au niveau national, elle reste élevée comparée aux pays voisins. La scolarisation primaire a atteint 100 %. L’accès aux services domestiques comme l’électricité, une eau potable et des sanitaires, ne cesse de s’améliorer, même si la couverture reste faible (respectivement 23 %, 47 % et 33 %). Le chômage des jeunes et la vulnérabilité au changement climatique restent des défis majeurs.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.