Accès à l‘éducation pour des adolescentes

Le projet vise à fournir aux adolescentes de zones rurales du Sénégal un accès à l'éducation et des compétences en matière de leadership afin qu'elles deviennent des agents de changement dans leur communauté. Plus précisément, il s'agit de fournir à 150 filles issues de villages de la région de Fatik, qui sont en danger de décrochage scolaire, des bourses complètes pour leurs études secondaires. Les bourses d'études comprennent les frais de scolarité, des articles d'hygiène personnelle, les livres, les vêtements, les frais de subsistance et les fournitures scolaires. Des cours supplémentaires sont proposés de décembre à juin pour assurer la réussite des élèves aux examens nationaux. Les frais d'examen sont également couverts par le projet. 450 adolescentes et 90 garçons participeront également à des ateliers de leadership centrés sur les filles et à des retraites au siège du WGEP situé à Sokone. Des activités de mobilisation communautaire seront également mises en œuvre pour inciter 12 000 membres de la communauté à soutenir l'éducation des filles et le leadership des femmes.

Fondé en 2004, le Women's Global Education Project (WGEP) est une ONG internationale qui vise à donner aux jeunes, en particulier aux femmes et aux filles, les moyens de se construire une vie meilleure et de favoriser des communautés plus équitables dans les zones rurales d'Afrique subsaharienne.

 


Actualités

Type

Éducation / Développement communautaire

Durée

Juillet 2021 - Juin 2025

Lieu

Fatick / Sénégal

Avec qui

 Women’s Global Education Project (WGEP)

Site internet

https://womensglobal.org/

 

Sénégal

Population
15.8 million (2018)

Revenu par habitant
USD 1'410/ an (2017)

Taux de pauvreté *
47% (2011)

Taux d'alphabétisation
69% (2017)

Indice de développement humain
164e pays sur 189

Le Sénégal est un des pays les plus stables d'Afrique, avec trois grandes transitions politiques pacifiques depuis son indépendance en 1960. Malgré une importante croissance économique et des décennies de stabilité politique, le Sénégal est toujours confronté à de sérieux problèmes de développement. Plus d'un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et 75 % des familles souffrent de pauvreté chronique. Le secteur agricole est dominé par l'agriculture de subsistance, avec un accès limité à des semences et des engrais de bonne qualité, à la technologie, au financement et au crédit et aux techniques de stockage post-récolte. Comme 70 % des cultures dépendent des pluies, le secteur est très vulnérable aux chocs climatiques, ce qui a de graves répercussions sur la disponibilité et le prix des denrées alimentaires. La disparité entre les sexes reste très répandue dans le pays, en particulier dans les zones rurales où les pratiques traditionnelles et religieuses comme le mariage précoce et forcé poussent les filles à abandonner l'école ce qui perpétue le cycle de l'inégalité. Le manque d'emplois et d'opportunités commerciales dans l'agriculture est un facteur de migration, ce qui contribue à l’urbanisation et à l'émigration.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.